23 septembre 2010

(R)ÉVOLUTIONS

  Voici bien longtemps que je n'ai plus écrit ici. Et pour cause. L'écriture m'est une souffrance, une exigence, un effort immense. Et, allergique à l'effort que je suis, j'ai donc pratiquement cessé d'écrire récemment. Toute ma vie est en train de basculer lentement dans un monde nouveau. Elle a connu des révolutions hors de toutes proportions précédentes dans leur réalité concrète pour moi. Autrement dit, si dans la décennie précédente (1998-2009), les (r)évolutions de ma vie étaient intérieures, un long chemin de croix,... [Lire la suite]
Posté par dgrv à 04:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 mai 2010

Hope and Glory

J'ai un tournage mercredi. Je tourne un court-métrage pour moi. Pour la première fois, au lieu d'espoirs vagues, je me dis que je peux faire quelque chose de concret qui donne un bon résultat, même si le tournage ne sera pas de tout repos... Je suis heureux. Je vais pouvoir finir de monter enfin ce premier court que je n'avais jamais achevé, et que je dois bien aux acteurs et à ceux qui y ont participé et m'ont donné plusieurs nuits. C'est dingue à quel point d'arriver à faire, à agir, change tout. Je suis enfin passé dans le monde... [Lire la suite]
Posté par dgrv à 20:18 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
06 mars 2010

VOYAGE(S)

            Entreprendre un voyage comme celui dans lequel je me suis lancé mercredi dernier est un de ces actes de défi qu’on a besoin de lancer face au vide froid du monde. Pour trouver un sens. Pour se battre. Pour lutter contre tout ce qu’on perd.  Alors que j’avais décidé d’aller au Luxembourg, voir une amie, sur un coup de tête, parce que j’avais besoin de faire un acte qui fasse sens et change mon quotidien, je me suis réveillé en pleine nuit et ai décidé que... [Lire la suite]
Posté par dgrv à 20:49 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
21 décembre 2009

Notes on decay

I am ever dying inside ever closer to death fear and loath close to love i die and die and die But am still here Oh fucking why ?!
Posté par dgrv à 03:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 juin 2009

De l'attente et de l'enfer

Je crois que je viens de saisir quelque chose qui me détermine depuis aussi loin que je m'en souviens. J'ATTEND QUELQUE CHOSE. et c'est pas bien mais je ne peux pas m'empêcher d'attendre passivement même si c'est pas bien même si comme c'est pas bien je me sens coupable et donc comme ça fait longtemps que j'attend et que je me sens mal parce que coupable je n'ai plus le courage d'agir et comme je me le répète parce que je suis attaché à ce qui cloche je perd espoir ou même je ne le gagne jamais. Et... [Lire la suite]
Posté par dgrv à 01:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
22 février 2009

La souffrance comme fondement de mon existence

La plupart du temps, nous vivons sans nous poser de questions quant aux véritables raisons de nos choix et habitudes. Il nous suffit d'avoir une vague idée de pourquoi nous travaillons ou étudions dans tel domaine plutôt que dans tel autre, pourquoi nous avons une certaine attitude, certains amis, certain(s) amour(s). Ce sont les à priori qui fondent notre quotidien.   Mais comme les voitures, si nous voulons ne pas nous retrouver en panne en plein milieu de nulle part, nous avons fondamentalement besoin de subir des... [Lire la suite]
Posté par dgrv à 01:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 juin 2008

A l'aide !

Il est 7h44 du matin. Planqué dans mon lit, je sors d'une nuit sans sommeil. Un livre à la main l'instant d'avant. Avant de rallumer cet ordinateur qui, pour la première fois depuis une ou deux semaines, s'était éteint. De sa propre volonté. Un geste maladroit, un fil qui tombe. Et voilà cette adjonction à ma personne, ce speed up, drogue qui s'instille dans la moindre pore de ma peau, aspiration de tout et de rien, qui s'empare de ma vie. Je m'y désincarne, m'y évide, accèlère le rythme insensible de ma vie... L'ordinateur éteint,... [Lire la suite]
Posté par dgrv à 08:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
19 mai 2008

Esquisse de la perte...

Lorsque la Merveille entre dans ma vie pour en ressortir l'instant d'après, je me rend compte qu'il ne me reste plus que la douleur de son absence. Autant j'ai pu le supporter auparavant, n'ayant jamais éprouvé sa présence, autant après coup seule la douleur est réelle. Une absurde douleur. Constatation de la profonde humanité au centre de cette Merveille qui vogue selon ses vents capricieux et incontrôlables. Il ne reste plus qu'un rêve, la fragrance d'une rencontre manquée. La faute à la vie, la faute aux coïncidences ratées. La... [Lire la suite]
Posté par dgrv à 06:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2008

Isolement

A la fois trop de choses et le vide absolu. D'où mon silence. Le temps passe, et je reste chien errant sans spécialisation, sans passion continue qui me pousserait à mener des recherches si loin que j'aurais quelque chose d'intense, de complexe à révéler. Pas de réflexion vitale à mener. Passif, je vis au jour le jour, sans vraiment y croire. L'espoir brise. Trop d'espoir tue l'espoir. Au fond l'espoir est l'arme du passif. Elle permet de vivre dans l'aveuglement. Plus le temps passe, plus le sentiment de solitude prend le... [Lire la suite]
Posté par dgrv à 05:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 mars 2008

J'ai toujours été jaloux...

J'ai toujours été jaloux, en effet. J'ai toujours été jaloux de Noam, qui semblait si facilement nouer contact avec tous les gens et en deux temps trois mouvement les faire s'ouvrir et créer, sans se poser trop de question. J'ai toujours rêvé d'avoir sa confiance en lui, sa facilité à parler, oser, créer et toucher chez les gens une fibre profonde... J'ai toujours rêvé d'être Noam en fait ! J'ai toujours été jaloux de Louis, de son esprit brillant, de sa capacité à raisonner et à venir à bout de mes faibles arguments à chacune... [Lire la suite]
Posté par dgrv à 07:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]